Afin de présenter l’avocat préféré des criminels aux Français, Netflix et Oglivy Paris dévoilent une nouvelle campagne de guerilla marketing contextualisée.

Si vous prenez le métro, vous n’aurez pas échappé aux affiches présentant Saul Goodman vous donnant des astuces pour contourner la loi. Du changement de sortie pour éviter les contrôleurs à l’apprentissage du chinois, l’avocat véreux est toujours de bon conseil.

Aujourd’hui, Netflix revient dans une campagne de guerilla marketing contextualisée en plein Paris. L’objectif est de promouvoir la série tout en présentant aux français des alternatives à la loi, comme par exemple : « Usage de cannabis : 3750 euros d’amendes. Week-end à Amsterdam : 250 euros ». Une campagne au discours malin et complice qui saura trouver son public.

La campagne s’inscrit également dans une certaine tendance de contextualisation qui se veut de plus en plus forte dans la publicité média. On pourra citer en exemple Kronenbourg qui utilise ce même procédé. Car effectivement, cibler parfaitement là où l’annonce sera affichée est un argument fort à la fois auprès des annonceurs que des potentiels clients.

dans-ta-pub-netflix-ogilvy-mather-paris-better-call-saul-goodman-1

dans-ta-pub-netflix-ogilvy-mather-paris-better-call-saul-goodman-2

dans-ta-pub-netflix-ogilvy-mather-paris-better-call-saul-goodman-3

dans-ta-pub-netflix-ogilvy-mather-paris-better-call-saul-goodman-4

dans-ta-pub-netflix-ogilvy-mather-paris-better-call-saul-goodman-5

dans-ta-pub-netflix-ogilvy-mather-paris-better-call-saul-goodman-6

[mc4wp_form]