fbpx

12+ astuces pour écrire des objets d’emails que vos abonnés vont adorer

dans-ta-pub-objet-email-creatif

Si vous envoyez régulièrement des emails à une audience et que vous souhaitez que ces derniers les ouvrent plus souvent, alors vous savez combien il est primordial de créer des objets d’emails efficaces. Tout simplement car c’est la première chose qu’ils vont lire de vous.

Saviez-vous que des milliards d’emails marketing sont envoyés chaque jour ? Il suffit de regarder votre boîte mail qui est souvent remplie de newsletter et autres actualités en tout genre. Pourtant, combien d’entre eux vous ouvrez et lisez ? Combien d’entre eux ont des objets d’emails suffisamment convaincants pour que vous passiez un peu de temps à les lire ?

On ne va pas se le cacher, on passe plus de temps à supprimer ces mails plutôt qu’à les lire. Tout simplement parce qu’on n’a pas que ça a faire et que ça nous prendrait la journée. Alors, comment convaincre ses destinataires d’appuyer sur le bouton “Lire” plutôt que le bouton “Supprimer” ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

👨‍🏫 Pourquoi améliorer les objets de ses emails ?

Vous l’aurez compris, un objet d’email est certainement l’une des choses les plus importantes lors de la création d’un mail. C’est votre titre et c’est ce minuscule aperçu de quelques mots qui devront convaincre votre lecteur d’aller plus loin.

C’est pourquoi il est nécessaire de l’optimiser, d’être le plus succinct et le plus transparent possible sur ce que votre destinataire pourra trouver à l’intérieur. Un mauvais objet d’email et votre lettre finira à coup sûr à la poubelle… sans même avoir été consulté par la personne que vous convoitez.

💌 11 astuces pour créer des objets d’emails efficaces

D’ailleurs avant de commencer, si vous voulez trouver des super exemples d’emails, je vous invite grandement à consulter la galerie Email Love. C’est un super outil pour découvrir plein de techniques. Je l’ai d’ailleurs ajouté dans la liste des 300+ outils & ressources pour booster sa créativité.

1. Apporter de la valeur à son lecteur

Sans aucun doute le point majeur et c’est pour ça que je le mets en premier. N’oubliez jamais que lorsque vous envoyez un email à quelqu’un, c’est à vous d’apporter de la valeur. À moins que vous soyez dans un échange, cette personne ne vous a rien demandé.

Il faut que vous ayez quelque chose à offrir (pas forcément une promotion hein) et que votre destinataire ait la sensation de gagner ou apprendre quelque chose. Posez-vous cette question avant de rédiger un objet d’email : “Qu’est-ce que j’apporte à mon lecteur ?”.

EXEMPLES :
“15 astuces pour devenir meilleur en copywriting”
“Sélection des meilleures paires de chaussures pour vous”
“La solution efficace pour perdre du poids sans bullshit”

2. Utiliser un emoji au début de son objet d’email

Une astuce toute simple est d’utiliser un emoji. Pour cela, 2 options s’offrent à vous :

  1. Vous envoyez un email spontané ? Trouvez un emoji en rapport avec votre objet et votre email
  2. Vous envoyez une newsletter régulièrement ? Trouvez un emoji en rapport à votre activité que vous utiliserez à chaque fois. Cela permettra d’identifier facilement vos mails.

Par exemple pour la newsletter de Dans Ta Pub, on utilise l’emoji “🕵️‍♂️” car on enquête sur le web pour délivrer des conseils & astuces marketing chaque semaine.

EXEMPLES :
“🍹 15 festivals où s’amuser cet été”
“☕️ Morning Digit : les dernières actus digitales !”
“🚀 La conférence pour faire décoller votre business”

3. Être le plus concis possible

Un objet d’email efficace devrait contenir moins de 50 caractères. Tout simplement car sinon il risque de ne pas bien apparaître dans la boite mail de votre destinataire. Aussi car son rôle est d’attirer l’attention de votre lecteur, pas de raconter sa vie ! Pour ça, vous aurez tout le temps de le faire dans l’email.

Vous pouvez aussi être ultra minimaliste pour créer un sentiment d’étonnement et être mystérieux.

EXEMPLES :
“TGIF 🥳”
“Une dernière chose…”
“What’s up *nom du lecteur* ?”

4. Ajouter un chiffre

Comment j’en parlais dans mon article sur le copywriting, les chiffres, nombres et autres datas sont très pertinents. Les gens adorent les listes et cela montrera à votre destinataire que votre email regorge de contenu (et de valeur !). Inutile de vous préciser d’écrire “10” comme ça plutôt que “dix”. Cela a plus d’impact et vous gagnez de l’espace.

EXEMPLES :
“10% de réduction sur votre prochain achat”
“5 sacs qui vont faire fureur pour l’été 2022”
“Comment perdre 3kg en 1 semaine”

5. Ne pas utiliser un call to action tape-à-l’œil

Comme je vous l’expliquais plus haut, il faut apporter de la valeur à vos lecteurs. C’est à dire qu’il faut bannir les mots “GRATUIT, ACHETEZ MAINTENANT”, etc. C’est le meilleur moyen d’être considéré comme un spam et votre objet d’email va procurer l’effet inverse voulu.

Vous pouvez cependant utiliser des tournures moins agressives pour susciter un appel à l’action, comme par exemple adapter l’emoji.

Mais attention cela peut être à double tranchant et il ne faut pas que vos emails contiennent ce type d’élément si vous ne voulez pas paraître “cheap”. Soyez cool et malin, même si vous souhaitez susciter l’urgence et l’appel à l’action.

EXEMPLES :
“⏰ Plus que quelques heures pour profiter de notre offre”
“LA solution pour mincir avant l’été”
“Après il sera trop tard…”

6. Les appeler par leur prénom

Si vous utilisez un service d’emailing, il est important de récolter des “Merge Tags” comme le nom, prénom, adresse, etc. Cela vous permet ensuite de personnaliser les emails que vous envoyez en intégrant le prénom de votre lecteur dans l’objet.

Inutile de vous préciser que c’est ultra puissant, car votre destinataire aura le sentiment que vous vous adressez directement à lui.

EXEMPLES :
“*NOM*, une offre spécialement pour vous”
“*NOM*, 15 astuces pour se muscler avant l’été”
“Encore un petit effort *NOM* !”

7. Poser une question

C’est une astuce connue, mais redoutable. Voici 2 types de questions que vous pouvez poser :

  • Question qui suggère un problème
  • Question que l’on pourrait taper sur Google

Cependant, il faut être sûr que le lecteur pourra trouver la réponse dans votre email. Sinon cette technique ne marche pas et votre lecteur se sentira frustré.

EXEMPLES :
“Vos posts sur Instagram sont moins vus ?”
“Comment améliorer les vus de ses posts Instagram ?”
“Perdre 3kg en 2 semaines, fiction ou réalité ?”

8. Utiliser un objet d’email loufoque

Là on va être beaucoup plus fun. L’idée c’est que votre lecteur se demande ce que vous voulez bien dire par là. Qu’il s’interroge vraiment sur votre objet pour le pousser à lire le contenu du mail et découvrir ce que ça veut dire. Découvrir pourquoi vous avez dit ça.

Le but n’est pas d’écrire n’importe quoi non plus, mais plutôt de faire des connexions originales.

EXEMPLES :
“Vous + moi = 🚀” (pour parler d’un programme sportif)
“Bruce Willis nous déteste déjà”
(pour parler d’un produit capillaire)

9. Ajouter une deadline dans son objet d’email

Cela permet de créer un sentiment d’urgence et d’inclure un évènement dans le temps sans passer pour un spam.

EXEMPLES :
“Plus que 2 jours pour en profiter…”
“Réservez votre mardi 2 juin !”
“Savez-vous ce qu’il se passe le 18 avril ?”

10. Donner une indication claire

Toujours avec l’objectif d’être le plus concis possible, n’hésitez pas à aller droit au but. Vous devez être transparent et le plus clair possible si votre attention est que vous attendez une action de votre lecteur.

Attention cependant, si votre attention est de faire découvrir du contenu à votre lecteur, misez plutôt sur cela plutôt que sur une indication. Par exemple si vous voulez qu’un abonné lise votre dernier article, préférez : “12 astuces pour créer des objets d’emails irrésistibles” à “Lisez notre dernier article !”.

EXEMPLE :
“Inscrivez-vous pour notre conférence !”

11. Transformer son lecteur en une meilleure version

Même si vous avez peu de mots à votre disposition (je rappelle qu’il faut essayer d’écrire un objet d’email en moins de 50 caractères), vous avez assez de place pour amener votre destinataire d’un point A à un point B. Si vous êtes bon en copywriting évidemment.

Pour cela, vous ne devez pas parler de vous, de votre marque ou de votre produit. Non, vous devez parler d’eux et seulement eux. Il faut leur faire sentir qu’ils vont pouvoir vraiment évoluer avec votre email (et il faut que ce soit vrai !).

EXEMPLES :
“De maigrichon à musclé en 10 semaines 💪”
“De 0 à 10 000 followers en 4 mois !”
“Devenez freelance grâce à notre nouveau programme”

12. Créer un lien intime avec son lecteur

Spoiler Alert : n’oubliez pas que vous parlez à des humains… et que vous êtes aussi un humain. Et comment les humains parlent entre eux ? En utilisant des expressions de tous les jours. Un peu comme si vous envoyez un SMS pour prendre des nouvelles d’un ami.

C’est très facile à mettre en place, mais attention à les utiliser dans un cas précis.

EXEMPLES :
“J’ai besoin de votre aide”
“Vous êtes prêts ?”
“Hey ! Tout va bien ?”

🖐 Stop ! Une dernière astuce avant de vous laisser

Et oui, même si vous avez découvert 11 astuces pour mieux rédiger des objets d’emails, il ne faut pas oublier un autre élément essentiel. Le “Preview Text”.

Vous savez, c’est ce petit texte qui s’affiche sous l’objet de votre email et qui donne un aperçu de ce que le lecteur trouvera dans votre contenu. De base, c’est généralement les premières lignes de votre email qui apparaîtront ici. Mais vous pouvez généralement le personnaliser dans les nombreux services d’email marketing.

Pour que le Preview Text soit vraiment efficace, je vous conseille de vous en service comme d’une “réponse” à votre objet. Voici ci-dessous un exemple simple mais efficace :

❤️ Vous avez aimé l'article ? Partagez-le ❤️
Facebook
Twitter
LinkedIn
Gabriel Teisson

Gabriel Teisson

Fondateur de Dans Ta Pub. Je scanne le web à la recherche de nouveaux usages créatifs et marketing 🕵️‍♂️
Abonnez-vous à nos
emails privés 💌
et recevez 30 outils pour booster votre créativté en cadeau !
🎁 Cadeau 🎁
30 outils pour booster sa créativité
en vous abonnant à nos emails privés