Depuis fin 2017, tout le monde a ce mot Ă  la bouche : crypto-monnaie. Et si tout le monde a entendu parler du Bitcoin, il existe des milliers d’autres monnaies en circulation. Et pour tous les goĂ»ts.

Pour revenir (très) rapidement sur ce qu’est une crypto-monnaie : c’est une monnaie 100% dĂ©matĂ©rialisĂ©e qui repose sur le principe de la blockchain.

Mais qu’est-ce qu’une blockchain ?

La blockchain (chaĂ®ne de blocs) est une technologie qui permet de stocker et transmettre des informations de manière transparente, sĂ©curisĂ©e et sans organe central de contrĂ´le. Elle ressemble Ă  une grande base de donnĂ©es qui contient l’historique de tous les Ă©changes rĂ©alisĂ©s entre ses utilisateurs depuis sa crĂ©ation. La blockchain peut ĂŞtre utilisĂ©e de trois façons : pour du transfert d’actifs (monnaie, titres, actions…), pour une meilleure traçabilitĂ© d’actifs/produits et pour exĂ©cuter automatiquement des contrats (des « smart contracts »). Si vous souhaitez plus d’informations, je vous invite Ă  faire vos propres recherches sur internet, c’est un sujet passionnant.

Des crypto-monnaies pour tous

Si c’est le Bitcoin qui a ouvert la marche en 2009 en crĂ©ant une première monnaie 100% digitale, il existe aujourd’hui des milliers de crypto-monnaies qui tentent elles aussi de tirer leurs Ă©pingles du jeu. Elles portent gĂ©nĂ©ralement un projet propre et c’est pour cela qu’il en existe pour tout et n’importe quoi : la crypto pour les fumeurs de weed (Kushcoin), pour les fans de Trump (Trumpcoin), pour, Ă©videmment, la pornographie (Titcoin et Spankchain) ou une monnaie pour les femmes (Womencoin). Il y a Ă©galement Cagecoin pour les fans de Nicolas Cage (merci internet) et encore Bunnycoin pour les fans de lapin.

Ces monnaies, qui ont pour objectif de s’Ă©changer contre des actifs, ont aujourd’hui une valeur plus spĂ©culative que vĂ©ritablement utile.

Les plus sĂ©rieuses portent, elles, des projets prometteurs comme l’Ethereum qui base sa monnaie sur la crĂ©ation de smart-contracts. C’est Ă  dire des contrats intelligents qui s’exĂ©cutent automatiquement. Par exemple aujourd’hui, si votre train a du retard, vous allez faire la dĂ©marche de remboursement en justifiant que vous avez bien eu du retard, en envoyant une lettre avec le billet etc. Le smart contract, lui, vous rembourse automatiquement dès que le train a du retard. C’est Ă  dire qu’Ă  partir du moment oĂą vous achetez le billet avec de l’Ethereum, le contrat se met en place et s’il n’est pas correctement respectĂ© (comme avec du retard par exemple), vous ĂŞtes remboursĂ© dans la seconde. Rapide et très efficace.

Chaque monnaie porte un projet qui lui est propre et donc, une identitĂ© marketing qu’il faut mettre en avant. De plus, Ă©tant donnĂ© l’engouement Ă©norme pour les crypto-monnaies ces derniers mois, il est vital pour elles de bien brander leur monnaie pour vous faire adhĂ©rer Ă  leur projet.

Comment le branding et le storytelling jouent en faveur de la rĂ©ussite d’une crypto-monnaie

Tout d’abord, l’idĂ©e de la crypto-monnaie est a elle seule une histoire dans laquelle on a envie d’investir et de croire. En effet, elle porte l’idĂ©e de rĂ©volution, l’idĂ©e de changement vers une sociĂ©tĂ© plus libre, dĂ©tachĂ©e des institutions gouvernementales. Elle reprĂ©sente l’utopie d’un monde controlĂ© par ses habitants, ses utilisateurs, sans un tiers pour rĂ©guler tout cela. Un monde gĂ©rĂ© par les habitants et non par les banques. Ça donne envie n’est-ce pas ?

Surtout lorsque tout est fait pour vous donner « l’illusion » que vous allez pouvoir profiter de cette nouvelle richesse rapidement en investissant dans tel ou tel crypto-monnaie. Avec un nom, un logo, un site web et un projet, les crypto-monnaies cherchent Ă  vous parler, Ă  vous sĂ©duire en s’adaptant Ă  ce que vous aimez. Ça peut ĂŞtre l’utopie d’un monde plus rapide, plus juste, plus accessible, plus ouvert. Bref, l’Ă©volution du monde 2.0 en monde 3.0.

Et ce n’est pas anodin si le moment est parfait pour un tel mouvement : les populations ne croient plus dans les politiques et les institutions gouvernementales. Les diffĂ©rentes crises et l’insĂ©curitĂ© renforcent aussi ce sentiment d’Ă©mancipation vers les crypto-monnaies. Les astres sont donc alignĂ©s pour une Ă©volution rapide et fulgurante de ces crypto-devises. Et elles savent très bien en tirer profit en vous offrant le choix d’utiliser une monnaie qui vous correspond.

Votre crypto-monnaie = votre identité

Les crypto-monnaies deviennent donc des moyens d’identification en plus d’ĂŞtre des moyens d’Ă©change. Elles deviennent une part de votre identitĂ© : « Et toi, tu payes avec quelle monnaie ? », « J’ai du Womencoin et du Kushcoin ». Des phrases anodines qui permettent pourtant d’identifier votre personnalitĂ©, d’oĂą la force du branding de ces dernières.

Il y a donc, au delĂ  d’une guerre crypto, une guerre de branding pour savoir qui sera la meilleure pour sĂ©duire les internautes, quel sera le meilleur projet qui rĂ©ussira a percer. Le Bitcoin a lui une très grande longueur d’avance en ayant portĂ©, en premier, le projet de nouvelle monnaie numĂ©rique. Une monnaie rĂ©volutionnaire qui permettrait de ne plus ĂŞtre Ă  la merci des banques (notamment suite Ă  la crise de 2009). Un storytelling qui donne envie et qui a posĂ© les bases de la crypto-folie.

Et grâce Ă  l’explosion du Bitcoin en 2017 et l’engouement actuel sur ce marchĂ©, il n’est pas difficile pour une crypto-monnaie d’exploser facilement avec une bonne image. La force du branding et d’un bon storytelling serait donc la clef pour rĂ©ussir dans l’univers des crypto-monnaies. Mais attention aux vendeurs de rĂŞves.

Et si vous souhaitez acheter du Bitcoin, de l’Ethereum, du Litecoin ou du Bitcoin Cash, je vous invite Ă  utiliser Coinbase via ce lien de parrainage qui vous permettra, Ă  vous et moi, de gagner 10 dollars dès 100 euros investis : lien de parrainage.