Brady Center est une organisation qui lutte activement contre le port d’armes aux États-Unis. Et pour mener une action de sensibilisation contre celles-ci, l’ONG a imaginé une opération exceptionnelle.

Pas besoin d’expliquer la dangerosité des armes à feu en circulation, que ce soit aux États-Unis ou ailleurs dans le monde. Pourtant, dans ce pays, le droit du port d’armes est bien ancrée dans les moeurs et constitue même le 2ème amendement du pays, juste après celui sur la liberté personnelle. Et c’est dans ce même pays que chaque année, plus de 10 000 personnes trouvent la mort à cause des armes.

Il y a donc beaucoup de polémique autour de ce droit de port d’armes : est-ce une véritable question de liberté personnelle que d’avoir ce droit ou faut-il le supprimer de la constitution. La deuxième option semble évidemment être la plus raisonnable.

Avec l’agence The Escape Pod, l’ONG a alors installé façon velib’ une station d’armes automatiques en libre service. Ces fausses armes avaient pour but d’interpeller les passants sur la facilité d’obtenir une arme aux USA. L’idée est très smart et permet, en un clin d’oeil, de comprendre les problématiques majeur et les grosses étapes qui sont encore à franchir pour faire changer les mentalités.