fbpx

5 conseils pour réaliser une communication innovante post crise sanitaire

dans-ta-pub-conseils-marketing-pandemie-covid

Depuis 14 mois maintenant, la pandémie de Covid19 a littéralement bouleversé nos vies, que ce soit nos loisirs, nos habitudes de consommation… ou de communiquer. Et pour cette dernière, que l’on soit un particulier ou une marque, de nombreux changements sont à observer !

Même si personne n’était vraiment préparé à cette crise majeure, on a pu remarquer que les communicants se sont très vite adaptés à ce nouveau défi. Notamment en redéfinissant les outils d’expression sur lesquels diffuser un message, ou encore la nature même de ce dernier. Pour les marques, ce nouvel enjeu leur a fait redéfinir leurs priorités, comme de prioriser la communication online plutôt que offline pendant cette période difficile où le contact et la circulation des foules sont proscrites.

Évidemment, vous êtes au courant de cette situation inédite… mais êtes vous au courant des nouvelles tendances / moyens de communication qui devraient nous permettre de mieux communiquer après la crise ? En effet, je trouvais ça intéressant de regrouper dans un article quelques conseils pour mieux communiquer après la crise sanitaire (car on commence peut-être à en voir le bout 🤞).

Découvrons alors ces quelques process qui devraient vous aider à mieux communiquer et comprendre les enjeux post Covid :

1. Créer des campagnes et communications plus flexibles

On l’a vu très rapidement au début de la crise : la flexibilité a été un élément vraiment différenciant entre les annonceurs qui savaient bien communiquer et les autres. On a pu remarquer 2 types de marques : celles qui ont coupé toutes leurs communications, car pas assez souples et rapides dans les prises de décision. Puis les autres, comme Burger King par exemple, qui en quelques jours ont réussi à développer des communications simples et impactantes en lien avec la situation actuelle. La flexibilité dans la communication est donc un atout numéro 1 pour les marques dans l’ère post Covid, dans une situation où le lendemain est incertain et où il faut réagir vite.

Les marques ont également compris qu’il était indispensable d’orienter ses audiences vers du Drive 2 Web dans un contexte où l’essentiel des magasins étaient fermés. J’avais notamment vu plusieurs prises de parole de marques comme FRANPRIX qui ont plébiscité une approche Drive 2 APP avec un code promo diffusé après 19h à bord des écrans Digicab en VTC et taxis. “Trop tard pour faire vos courses, rassurez-vous, nous vous livrons avec l’appli Franprix”.

2. Une communication plus proche des consommateurs

Dans une situation aussi inédite que celle que nous vivons actuellement, où les restrictions entre les populations sont régulées, les consommateurs ont toujours ce besoin de proximité et de relationnel. Les marques qui sortiront gagnantes de cette crise, que ce soit pendant ou après, seront celles qui auront réussi à conserver un lien fort avec leurs clients. En effet, ces derniers sont encore plus réceptifs à cette proximité et à cette attention pendant cette période. S’ils peuvent retrouver le relationnel qu’ils ont perdu avec leurs proches dans leurs marques favorites, ce sera un atout considérable pour ces dernières sur le long terme. Misons donc sur un dialogue de proximité !

3. Investir des supports de communication intelligents, interactifs et avec plus de proximité

On l’a vu dans le point précédent, la proximité est devenue et va devenir un enjeu global de la communication post crise sanitaire. Pour cela il existe différentes solutions pour y parvenir, que ce soit dans la tonalité des prises de paroles ou dans le choix des supports. Pour ce dernier, j’ai voulu prendre l’exemple de DooH It, une start-up qui me plait beaucoup, car je la trouve très intéressante et pertinente, surtout pour les défis qui nous attendent en 2021.

L’entreprise propose en effet des medias indoor innovants, comme un écran interactif qui s’accroche sur l’appuie-tête à bord des VTC et taxis. Une petite caméra détecte alors qui voyage dans le véhicule (genre, âge, géolocalisation, etc) et diffuse ainsi du contenu publicitaire contextualisé en conséquence, avec pourquoi pas des possibilités d’interagir avec ce dernier (comme accéder à une plateforme en scannant un QR via son smartphone par exemple). C’est un bon moyen de créer de la proximité via l’hyper contextualisation du message publicitaire et d’être plus flexible sur la diffusion de l’annonce (car c’est un écran digital, donc facile à modifier ou animer en fonction du contexte, vous l’aurez compris).

Une stratégie d’autant plus intéressante lorsqu’on sait que le temps moyen passé dans un VTC dépasse les 15 minutes, cela ouvre de nombreuses perspectives pour que le message soit bien vu et assimilé par les voyageurs !

4. Donner un sens, un combat à sa marque

En 2021, une marque ne peut plus simplement communiquer sur son produit ou ses services. Elle doit trouver un sens à son existence au-delà de ce qu’elle propose de manière tangible. Il est vital d’avoir un combat, qu’il soit social, écologique ou de développement local. Montrer que sa marque a un impact réel sur le monde, et pas seulement avec son produit ou son service. En effet, les consommateurs deviennent de plus en plus conscients des stratégies marketing et ne sont plus dupes. Il est donc nécessaire de l’assumer et de donner une nouvelle dimension à sa marque, en choisissant d’avoir un impact réel sur leur vie, et pas seulement avec son offre.

5. Ne pas s’imaginer que le système va totalement changer

Au début de la crise, on a souvent fait l’erreur de penser que “plus rien ne sera jamais comme avant”. On imaginait un monde utopique, où un vrai retour aux sources allait s’opérer. Pourtant, dès les premiers jours, les photos de rayons vides dans les supermarchés auraient dû nous mettre la puce à l’oreille : la société ne changera pas. Il ne faut donc pas trop en attendre de cette crise et vouloir absolument “tout changer” dans sa stratégie de marque. Si des innovations et des moyens vont vraiment accélérer et muter dans notre société (je pense notamment au télétravail et à la communication entre les acteurs), le fondement en lui-même ne changera pas du tout au tout. Il n’est donc, selon moi, pas nécessaire de s’imaginer un nouveau paradigme et de bouleverser les fondements de sa marque. Continuez d’exercer ce que vous avez appris en apportant une petite touche de ce que 2020 et 2021 nous auront appris, notamment sur la proximité et la contextualisation de ses prises de parole.

❤️ Vous avez aimé l'article ? Partagez-le ❤️
Facebook
Twitter
LinkedIn
Gabriel Teisson

Gabriel Teisson

Fondateur de Dans Ta Pub. Je scanne le web à la recherche de nouveaux usages créatifs et marketing 🕵️‍♂️
Abonnez-vous à nos
emails privés 💌
et recevez 30 outils pour booster votre créativté en cadeau !
🎁 Cadeau 🎁
30 outils pour booster sa créativité
en vous abonnant à nos emails privés