Pour sensibiliser à la liberté de la presse et de l’information à travers le monde, Reporters Sans Frontières à imaginé une nouvelle opération de communication.

L’association, créée en 1985, milite depuis plus de 30 ans pour sauvegarder la liberté de la presse et de l’information au niveau mondiale, que ce soit dans les zones de conflits ou dans les pays « stables ». Cette année, pour nous faire comprendre que des journalistes risquent chaque jour leur vie pour pratiquer leur métier, RSF a imaginé Weapen : un stylo fabriqué avec de véritables balles de fusils d’assaut.

Lancé en Allemagne et produit en 144 exemplaires, le stylo a pour but de représenter les 144 journalistes assassinés en 2015. Vous pouvez le trouver et l’acheter (toutes les recettes sont reversées à l’association) sur ce site dédié.

EST-CE CRÉDIBLE ?

On le sait, il est très difficile pour une association de convaincre des personnes à faire un don. Elles redoublent souvent d’imagination pour les séduire et pour les rallier à leur cause. Aujourd’hui RSF nous propose une opération de communication plutôt maligne et intéressante. Car en plus de communiquer sur sa mission, l’association propose un object physique lourd de sens : le stylo, l’arme des journalistes, fabriqué à partir de munitions de guerre.

dans-ta-pub-weapen-reporters-sans-frontieres-war-pen-1dans-ta-pub-weapen-reporters-sans-frontieres-war-pen-2dans-ta-pub-weapen-reporters-sans-frontieres-war-pen-3dans-ta-pub-weapen-reporters-sans-frontieres-war-pen-4dans-ta-pub-weapen-reporters-sans-frontieres-war-pen-5

Source : W&CIE