Même si le titre de cet article est interrogatif, on peut affirmer aujourd’hui que l’immersion est bien le futur de la publicité. Mais comment va-t-on en arriver là ?

Le but de l’immersion est de plonger le consommateur dans un univers entièrement dédié à la marque le temps d’un instant pour lui délivrer un message. Hier, il était difficile de parler d’immersion car les technologies ne permettaient pas de faire vivre une telle expérience à une personne « lambda ». Cette immersion n’avait lieu que pour des opérations exceptionnelles, d’ambient marketing par exemple.

Aujourd’hui la technologie offre de plus en plus de possibilités aux marques pour créer cette immersion directement chez le consommateur. L’exemple le plus flagrant et le plus actuel est la vidéo 360° sur Facebook et Youtube. Avec cet outil, on pousse l’internaute à interagir avec la vidéo pour découvrir l’univers de la marque. Pendant un temps X, son intention est entièrement dédié à la vidéo, et donc à la marque (pour peu que cette vidéo l’intéresse). Si vous voulez un exemple, je vous invite à lire l’article sur Oreo et sa chocolaterie 360°.

L’autre exemple que l’on pourrait citer est celui des casques à réalité virtuelle. Même si cette technologie est encore loin d’être démocratisée, nul doute que la VR sera le futur du divertissement, et donc de la publicité. Les marques ont commencé à communiquer sur cette technologie (récemment Coca-Cola) et les opérations se multiplieront de plus en plus dans les prochaines années.

Pour vous donner des exemples un peu plus futuristes, je vous invite à aller lire l’article de Mathieu Flex sur la publicité en 2020.

dans-ta-pub-black-mirror-futur-publicite

L’immersion, plus qu’une simple tendance

En effet, l’immersion est bien plus qu’une simple tendance. C’est pourquoi l’affichage est sans aucun doute le canal qui va le plus subir cette évolution dans les prochaines années.
Jugée trop aléatoire et donc pas assez ciblée, l’affichage est loin de pouvoir offrir le même retour sur investissement que les campagnes « immersives ». Avec l’affichage, les possibilités d’établir un lien avec les passants sont complexes. De plus, ce canal fait aujourd’hui parti intégrante de notre environnement urbain, et les passants se sont habitués à en voir tous les jours. Ils n’y prêtent donc plus beaucoup d’importance.

Il faudra donc envisager une mutation de ce canal vers une technologie permettant de proposer du contenu immersif aux passants (grâce à leur mobile par exemple).

Les avancés technologiques sont essentielles pour proposer une expérience immersive, et c’est dans cette direction que la publicité s’oriente naturellement.

Si vous souhaitez plus d’informations sur la publicité du futur, allez jeter un coup d’oeil à l’article très complet de Christian Gatard sur le sujet.