Greenpeace, l’ONG qui doit sa réputation à ses opérations aussi impressionnantes que créatives, revient sur le devant de la scène avec un nouveau combat.

VOIR AUSSI : Quand Greenpeace insulte ta mer pour la bonne cause

Aujourd’hui, c’est contre E.Leclerc que l’ONG mène son combat. En effet, en France, plus de 2/3 des fruits et 1/3 des légumes issus de l’agriculture conventionnelle contiendrait des résidus de pesticides. Ces derniers, et ce n’est pas nouveau, sont très dangereux pour la santé lorsqu’ils sont consommés tout au long de notre vie : Cancer, Parkinson, Alzheimer, et la liste est longue.

Même si la plupart des agriculteurs respectent les limites légales sur les pesticides qu’ils utilisent pour leurs récoltes, le mélange de différents types de pesticides peut s’avérer encore plus néfaste qu’une simple surconsommation d’un type de pesticide. C’est ce que l’ONG appelle l’effet cocktail.

C’EST QUOI L’IDÉE ?

Partant de ce constat, Greenpeace a donc décidé de lancer une campagne pour sensibiliser la population aux effets néfastes des pesticides. Le jus multi-pesticides reprend parfaitement les codes d’un jus de fruits classique en détournant son image. L’ONG, qui mène son combat depuis plus d’un an contre E.Leclerc, cherche à travers ce dispositif à éclaircir les zones d’ombres qui planent sur les grands distributeurs.

dans-ta-pub-greenpeace-jus-multi-pesticides-2dans-ta-pub-greenpeace-jus-multi-pesticides-1

Source : La Réclame