Etat Libre d’Orange, Maison de parfums française fondée en 2006, s’est forgée dans l’audace et la qualité à travers des collaborations aux partis-pris créatifs inattendus.

L’originalité de ses senteurs se retrouve dans les noms sulfureux de ses créations tels que « Putain des Palaces », « Fat Electrician » ou « Attaquer le soleil ». Parce que les déchets qui nous condamnent peuvent aussi nous sauver, Etat Libre d’Orange & Ogilvy Paris ont souhaité allier leur expertise luxe pour lancer une collaboration inédite autour du parfum « I am Trash, les Fleurs du déchet ».

L’ambition d’Etienne de Swardt, fondateur d’Etat Libre d’Orange est claire : « concevoir un parfum qui redonne du sens aux déchets et autres résidus de l’industrie du parfum et dire à tous, plus vite, plus fort, que du miasme peut rejaillir le beau et le bon. Nos déchets ont encore plein de sens à redistiller. »

Ce projet verra le jour à l’automne 2018. Et d’ici là, découvrez en avant-première le film teaser qui rend hommage à la renaissance de ces déchets.

« Les déchets ne sont généralement pas perçus comme de belles choses mais I am Trash, Les fleurs du déchet, rend hommage à la beauté de ce que des éléments déjà usagés peuvent révéler. L’extraordinaire peut naître des rebuts. » explique Emmanuel Ferry, Managing Director, Head of Branding & Advertising.