La marque de chaussures Bianco a dévoilé cette semaine un film publicitaire de 5 minutes qui nous transporte dans un univers que l’on a tous déjà connu : celui de l’overthinking.

On a tous déjà traversé ce genre de situation. On croise régulièrement quelqu’un qui nous plaît, au boulot ou dans le métro, mais on n’ose pas lui parler car on se pose trop de questions. On se demande si on lui plaît, si ce qu’on va dire est intéressant, si on n’est pas mal habillé, jusqu’à au final, ne rien dire du tout.

Dans ce superbe film imaginé par &CO, l’intrigue se déroule dans un banal ascenseur d’entreprise. Deux collègues s’y croisent régulièrement, ont l’air de se plaire mais n’osent pas franchir le pas pour entamer la discussion. On découvre donc des situations rigolotes au fur et à mesure, jusqu’à la fin du film un peu cocasse.

À travers cette prise de parole, Bianco entend nous faire comprendre que la pire critique que l’on peut subir, c’est la notre. Que nos insécurités ne sont que dans nos têtes et que le monde n’est pas aussi négatif que l’on pourrait le penser. Le message est donc simple : trop penser ne vous rapprochera pas de ce que vous voulez.

C’est aussi pour Bianco un moyen d’apporter une légère critique sur la société d’aujourd’hui. Une société qui nous présente des milliers de possibilités chaque jour mais qui nous empêchent souvent de passer à l’action, de sauter le pas (contrairement à la marque, qui sélectionne que des belles chaussures, évidemment). Ce film permet à Bianco de se positionner comme vecteur de liberté et de mettre des mots sur un mal que beaucoup pensent combattre seul.