Un entretien d’embauche est le tout premier contact avec votre (peut-être) futur boss. Il est donc essentiel de le réussir… à la perfection.

L’entretien d’embauche est certainement l’étape la plus importante et la plus stressante pour un jeune publicitaire (ou même un vieux) qui postule en agence. Sentiment de faiblesse, perte de confiance en soi, stress, répartie… il y a de nombreux facteurs qui rentrent en compte lors d’un entretien. Et même si on sait que le milieu de la publicité est un monde à part, il y a quand même cette étape fatidique à franchir.

1. Commencer par bien postuler

Commençons par le commencement. Avant de décrocher un entretien d’embauche, il faut d’abord postuler. Pour cela :

  • Faites attention à ne pas vous tromper sur le nom de l’agence à laquelle vous envoyez votre CV
  • Faites un CV un minimum créatif (grâce à nos petits conseils par exemple)
  • Montrez votre motivation et que vous êtes chaud 🔥
  • Soignez votre email d’envoi
  • N’hésitez pas à relancer 3 jours voir une semaine après votre premier email.

2. Bien connaitre l’agence où vous passez l’entretien

Trop nombreuses sont les personnes qui postulent à des dizaines et des dizaines d’agences mais qui ne savent pas ce qu’elles font précisément. C’est ultra important de bien connaitre l’agence avant de postuler et surtout avant de passer un entretien. Pour certains ça peut paraitre évident, mais il faut aller regarder de fond en comble le site de l’agence, regarder les dernières campagnes réalisées, etc.

Car vous pouvez être sûr et certains qu’on vous demandera qu’elle est la dernière campagne de l’agence que vous avez préféré et pourquoi. Soyez prêt si vous voulez pas vous retrouver comme un abruti… et la c’est éliminatoire.

3. Réviser les questions potentielles

Si le job de vos rêves est à portée de main, il ne faut pas laisser cette chance vous glisser entre les doigts. Le mieux est de se mettre à la place du recruteur et de se dire : « Quelles questions je poserais à un candidat pour ce poste ? ». Listez ensuite les questions qui vous passent par la tête et il ne vous reste plus qu’à y répondre.

entretien4. Réviser les dernières campagnes

S’il est important d’énumérer les questions potentielles, il est aussi important de se tenir informé. Il n’y a rien de mieux que d’illustrer ses pensées grâce à une campagne récente qui a su vous interpeller. Attention cependant, il faut connaitre le sujet et avoir préparé des arguments pour expliquer pourquoi cette campagne est intelligente. Si vous voulez vous tenir informé, il suffit de nous suivre sur Facebook et Twitter (petit lien vers les réseaux sociaux au calme).

5. Déstresser

Même si (vous pensez que) c’est l’entretien de votre vie, ça ne l’est pas. C’est une étape importante dans votre carrière mais ce n’est en aucun la fin de cette dernière. N’ayez pas peur d’échouer, donnez vous simplement le moyen de donner le meilleur de vous même. Si vous n’arrivez pas à passer avec succès cet entretien, ce n’est pas grave, ça vous permettra de rebondir sur autre chose. Gardez confiance en vous (on ne veut pas de perdant sur Dans Ta Pub, que des winners !).

6. Se renseigner sur son interlocuteur

Ouais parce que eux se gênent pas pour le faire ! Alors prenez votre petit Mac payé par 4 mois de stage et rendez-vous sur Facebook, Twitter, LinkedIn etc. Rentrez le nom de votre futur boss et c’est parti pour une session de stalkage, histoire d’en savoir un peu plus sur lui (et pouvoir lui mettre la pression si jamais y a des trucs chelous qui trainent).

entretien7. Oser se lâcher !

Bon alors il s’agit pas de se mettre à poil devant le mec hein, mais oser montrer son caractère, montrer ce que l’on pense. Dans notre secteur, on recrute généralement des gens qui ont du caractère, du charisme. On cherche quelqu’un qui a du répondant et qui sait s’affirmer. Essayez donc de vous lâcher et d’être simplement vous même devant votre interlocuteur.

8. Ne pas oublier de relancer

Il est évident que nous évoluons dans un secteur qui est toujours plus rapide et efficace, c’est à la fois son point fort et son point faible. Tout simplement parce qu’on va vous zapper très vite. Il va donc falloir assurer la relance et ne pas hésiter à renvoyer plusieurs fois des mails après votre entretien pour faire accélérer les choses.

9. Garder le smile

Encore un point bateau mais toujours essentiel de le rappeler. Rien de plus chiant d’un type qui tire la tronche, surtout pendant un entretien d’embauche, ça ne présente rien de bon. Les gens veulent sourire et le milieu de la pub est un milieu plutôt décontracté. On a de la chance, il faut en profiter.

entretien