Ah le logo, ce symbole qui semble si simple à réaliser et qui est pourtant si dure à imaginer.

Vous ne me prendrez pas pour un fou si je vous dis que le logo est l’aspect graphique le plus important d’une marque. Et vous aurez raison. Car oui, si je vous parle aujourd’hui du logo c’est qu’il est encore trop négligé. Un bon logo peut changer le destin d’une entreprise, inspirer la confiance, charmer de futurs clients, etc. S’il est bien réalisé et respecte l’ADN de la marque, il sera la meilleure des publicités. Et ça, ce n’est pas négligeable.

Aujourd’hui je vous propose de découvrir 8 conseils pour créer un logo créatif et impactant. Le but de l’article est de vous donner les règles les plus importantes de la conception de logo. Prêt ?

1. Éviter les préjugés

Le premier conseil est mon préféré car c’est celui qu’on voit le plus souvent, surtout chez nos amis les hipsters. Les logos en croix avec des cercles et des barbes sont à bannir de votre imagination. Et ça même si vous lancez une marque de fixie ou de chemises à carreaux.
Le but d’un logo est surtout d’être original et différenciant. S’il ressemble à 20 autres logos, il sera totalement inefficace et vous perdrez votre identité. Mettez votre âme dans le logo, il doit refléter votre marque et non votre cible.
Par contre dans certains domaines, il y a des codes visuels qui sont souvent utilisés car ils fonctionnent bien. Par exemple dans le domaine du web les logos ont tendance à être très minimaliste.

dans-ta-pub-logo-Nescafe-hipster

2. Jouer avec la typographie

Arrêtez de chercher la police qui reflètera le mieux l’activité de la marque. Partez d’une police (que vous aurez acheté évidemment) et modifiez la. Ou créez complètement la votre !
Les choix que vous allez faire concernant la typographie sont cruciaux. La symbolique d’une police en baton étant différente de celle en calligraphie, il faut donc la choisir avec soin.

dans-ta-pub-logo-bison

3. Ajouter de la couleur

Ajouter de la couleur dans un logo permet de lui donner son caractère et sa personnalité. Ça permet aussi de refléter certaines valeurs que vous pouvez retrouver ici : Le marketing des couleurs.
Gardez toujours en tête que les couleurs ne font pas un logo car ce dernier doit être reconnaissable et identifiable en noir et blanc.

dans-ta-pub-logo-google-2015-640x320

4. Jouer avec les formes

Comme la couleur, les formes ont leur symbolique. Le carré peut symboliser la construction et le cercle la créativité, la communauté. Il faut donc les choisir en cohérence avec les attentes de la marque et de son ADN.

Les formes permettent également d’exploiter les zones négatives du logo. Il est intéressant de les utiliser et permettent de créer un petit jeu visuel. Le plus célèbre est celui de FedEx : entre le E et le X on peut apercevoir une flèche. En France le logo de Carrefour représente un C dans sa zone négative.

dans-ta-pub-logo-FedEx

5. Refléter l’activité de la marque

Les formes et les couleurs c’est bien joli mais le point le plus important est sans doute celui-ci. Comme je le disais un peu plus haut, il faut que le logo reflète la marque et non sa cible. Quand on regarde le logo il faut qu’on sache à qui on a à faire. Cette personnalité peut se faire de par les courbes, les nuances de couleur et la typographie.

dans-ta-pub-l75667-soundcloud-logo-63098

6. Faire simple

« Less is more » comme on dit. Ce serait une terrible erreur de parsemer le logo de détails et de reliefs. Essayez d’aller à l’essentiel que ce soit avec les formes, la typographie ou les couleurs. Vous pouvez regarder les logos les plus connus comme Apple, Facebook, Google. Ils n’ont pas cherché midi à 14h et pourtant c’est ce qui fait la qualité du logo. Mais attention faire simple ne veut pas dire bâcler.

dans-ta-pub-apple logo construction

7. Ne pas insérer de slogan

Un logo est un logo. Ce n’est pas une publicité où vous devez vanter les valeurs de la marque avec un slogan. Par contre vous allez vanter les valeurs de la marque avec l’impact visuel que vous aurez créé. Comme dans le point précédent, faites simple.

8. Ne pas oublier le format vectoriel

Un point un peu plus technique cette fois. Un logo doit pouvoir être visible sur une carte de visite, un site internet ou un 4×3 dans le métro. Si vous voulez qu’il garde sa forme initiale, il va falloir le travailler directement en format vectoriel. Pour ça vous pouvez utiliser Illustrator (le plus connu et le plus fonctionnel) ou d’autres logiciels.

S'inscrire à la newsletter !