Paris 2024 dévoile les médailles olympiques contenant des morceaux de la Tour Eiffel

Paris-Olympic-Paralympic-2024-Medals-LVMH-Chaumet-1-1707390907

Pour les Jeux olympiques et paralympiques de 2024, Paris a présenté des médailles uniques en leur genre, intégrant chacune un fragment de la célèbre Tour Eiffel.

Cette conception raffinée, réalisée par la prestigieuse maison de joaillerie française Chaumet du groupe LVMH, fusionne le prix le plus convoité du sport avec un emblème du patrimoine français.

Une première dans l’histoire olympique et paralympique

Pour la première fois, les médailles seront fabriquées avec le fer original de la Tour Eiffel, redonnant vie à ce matériel historique et offrant à 5 084 athlètes une part tangible de l’histoire parisienne et française. Les médailles, produites par la Monnaie de Paris, contiennent 18g de fer de la tour, un don de la Société d’Exploitation de la Tour Eiffel, issu de ses rénovations au fil des ans.

Des médailles transformées en haute joaillerie

Chaumet a transformé ces récompenses en véritables pièces de haute joaillerie. Au cœur de chaque médaille se trouve un morceau hexagonal de fer de la Tour Eiffel, symbolisant la France, souvent surnommée “l’hexagone” en raison de sa forme. Cette partie centrale est estampée avec l’emblème des Jeux Olympiques Paris 2024, se mêlant à l’or, à l’argent et au bronze pour créer un effet bicolore visuellement saisissant.

Un hommage à la France et à ses athlètes

Autour de l’hexagone, de fines lignes rayonnantes ajoutent un effet 3D et de l’éclat, symbolisant à la fois le rayonnement de la France pendant les Jeux et les réalisations lumineuses des athlètes.

Une technique de sertissage traditionnelle

En utilisant les méthodes traditionnelles de Chaumet, le fer de la Tour Eiffel est délicatement incrusté dans la médaille à l’aide d’un “serti griffe”, une technique emblématique des créations de haute joaillerie de la maison de luxe. Présentant des griffes ‘Clous de Paris’, ce choix de design rend non seulement hommage à la beauté architecturale du bâtiment, mais sécurise également l’hexagone de fer.

Les médailles paralympiques enrichissent le récit culturel

En effet, elles incorporent les dates des Jeux en braille international à leur dos, en l’honneur de Louis Braille, l’inventeur français du système braille.

Des rubans inspirés par la Tour Eiffel

Les médailles sont complétées par des rubans spécialement conçus, inspirés des croisillons de la Tour Eiffel. Cette touche évoque subtilement la silhouette du célèbre monument, avec le ruban olympique en bleu sobre et le ruban paralympique en rouge profond, reflétant le schéma de couleurs original de la tour.

Conclusion : un lien unique entre les athlètes et la France

Tony Estanguet, président de Paris 2024, souligne : « Grâce à Chaumet, les médailles de Paris 2024 ont été conçues comme de réelles pièces de joaillerie. Elles montreront sur les deux faces le plus beau visage de la France. Avec leur morceau de la Tour Eiffel, elles seront totalement uniques, créant un véritable lien entre les athlètes médaillés et notre pays ».

❤️ Vous avez aimé l'article ? Partagez-le ❤️
Facebook
Twitter
LinkedIn
Gabriel Teisson

Gabriel Teisson

Fondateur de Dans Ta Pub. Je scanne le web à la recherche de nouveaux usages créatifs et marketing 🕵️‍♂️
Recevez 30 outils pour
booster votre créativité
en vous abonnant à nos emails 👇
🎁 Cadeau 🎁
30 outils pour booster sa créativité
en vous abonnant à nos emails privés