Nike accueille son premier athlète réfugié à l’approche des Jeux Olympiques

dans-ta-pub-nike-refugier-jeux-olympiques-jo-paris-2024-3

À l’approche des Jeux Olympiques d’été 2024 à Paris, Nike célèbre la résilience et la détermination des athlètes réfugiés avec sa nouvelle campagne percutante, “Watch Where We’re Going”.

En collaboration avec la Fondation Olympique pour les Réfugiés (ORF), cette initiative met en lumière les parcours inspirants des athlètes réfugiés qui ont surmonté d’innombrables obstacles pour atteindre leur niveau actuel.

Une ouverture marquante

Le court-métrage émouvant, créé par l’agence Wieden+Kennedy Amsterdam, s’ouvre sur Cindy Ngamba, une boxeuse remarquable et la première membre de l’équipe olympique des réfugiés du Comité International Olympique (CIO) à rejoindre le roster de Nike. “Vous me demandez d’où je viens vraiment ; je vais vous dire d’où je viens vraiment,” déclare-t-elle dans la vidéo.

 

Un parcours inspirant

Ngamba a quitté le Cameroun à l’âge de 11 ans et est devenue triple championne nationale de boxe et entraîneuse au Royaume-Uni. Son parcours incarne la force et la détermination de nombreux autres pionniers réfugiés à travers le monde.

D’autres athlètes en lumière

La campagne met également en avant trois autres membres éminents de l’équipe olympique des réfugiés : le judoka Mohammad Rashnonezhad, la cycliste Eyeru Gebru et la coureuse de 800 mètres Perina Lokure Nakang. Chaque athlète affirme fièrement son identité à travers son sport, passant de leur origine à leur identité actuelle. Ngamba déclare : “Je viens du ring”, tandis que Gebru proclame : “Je viens de la piste.”

Une nouvelle perspective sur les athlètes réfugiés

Plutôt que de les définir par leurs difficultés passées, la campagne se concentre sur leur puissance intérieure et leurs accomplissements, tout en soulignant un sentiment d’appartenance grâce au sport. Nike ne se contente pas de mettre en lumière ces athlètes, mais montre également son soutien continu en tant que fournisseur officiel des équipements de l’équipe olympique des réfugiés du CIO et en soutenant le programme Terrains d’Avenir à Paris, qui vise à augmenter l’accès au sport pour les femmes et les filles.

Changer les perceptions

L’initiative vise à démanteler la tendance à définir ces compétiteurs uniquement par leurs expériences passées de déplacement, en mettant plutôt l’accent sur leur athlétisme exceptionnel et leur esprit indomptable qui transcende les frontières.

“En tant qu’athlètes réfugiés, nous sommes comme n’importe quel autre athlète. La seule différence est que nous avons un papier ou une citoyenneté différente,” souligne Ngamba.

Des témoignages inspirants

Ngamba partage également un moment déterminant de son parcours : “Le moment où j’ai réalisé que la boxe pouvait changer ma vie, c’est quand je suis entrée pour la première fois dans un ring de boxe,” raconte-t-elle. “Je me sentais à la fois submergée et excitée ; c’était le moment où j’ai compris que j’étais faite pour ça.”

Conclusion

Avec cette campagne, Nike réaffirme son engagement envers les athlètes réfugiés, non seulement en tant que sportifs, mais en tant que modèles de résilience et de détermination. En mettant en lumière leurs histoires et en les soutenant activement, Nike transforme les perceptions et souligne le pouvoir du sport pour unir et inspirer.

❤️ Vous avez aimé l'article ? Partagez-le ❤️
Facebook
Twitter
LinkedIn
Picture of Gabriel Teisson

Gabriel Teisson

Fondateur de Dans Ta Pub. Je scanne le web à la recherche de nouveaux usages créatifs et marketing 🕵️‍♂️
🎁 Cadeau 🎁
30 outils pour booster sa créativité
en vous abonnant à nos emails privés