Au rugby, les contacts entre les joueurs sont parfois très violents, à la limite de la puissance d’un choc entre deux voitures.

Partant de ce constat, Samsung a imaginé un wearable pour protéger les rugbymans de ces chocs qui peuvent causer de lourdes lésions au cerveau. Nommé Brainband, ce bandeau connecté se place simplement sur la tête. Il envoi ensuite des donnés (pendant le match) sur l’état du joueur et de la violence des coups qu’il subit grâce à l’application dédiée. L’entraineur et les médecins peuvent donc savoir, en temps réel, si les joueurs ont besoin de se faire remplacer ou même, de se faire transporter chez un médecin spécialiste pour soigner le plus rapidement possible ces chocs.

Le cerveau étant l’organe le plus complexe et le plus sensible du corps humain, il faut pouvoir le protéger surtout lorsqu’on pratique un sport comme le rugby. Et ça, Samsung l’a bien compris.

EST-CE CRÉDIBLE ?

Samsung poursuit sa quête dans le domaine de la santé et de l’entraide. Les objets connectés, que ce soit dans le milieu du rugby ou un autre, sont l’avenir proche de notre évolution technologique. La marque essaye donc de prendre un temps d’avance en imaginant des outils comme celui-ci.

Reste à voir ensuite si cet objet est crédible et n’est pas un simple moyen de communication pour Samsung.

dans-ta-pub-samsung-rugby-wearable-sydney-leo-burnett-brainband-1dans-ta-pub-samsung-rugby-wearable-sydney-leo-burnett-brainband-2

Source : Creative Criminals