Avant d’incarner Octave Parango sur nos écrans de cinéma dans l’Idéal, c’est en la « personne » du Sida que nous voyons Gaspard Proust pour la dernière campagne de AIDES.

Le premier choix intéressant de cette publicité, c’est l’acteur Gaspard Proust. Lui qui est souvent sollicité pour son humour et son cynisme, représente cette fois-ci le virus du Sida en voix off d’une vidéo virale, pour  l’association européenne AIDES.

Cette vidéo a tendance à remettre au goût du jour cette plaie. Oublié des débats depuis quelques temps, le Sida se manifeste lui-même pour nous sensibiliser une fois de plus, mais pas de trop, sur ce sujet qui demeure un problème crucial. Effet piqûre de rappel.

Il nous tient ce discours: « Bonjour. C’est marrant, j’ai l’impression qu’on se connaît. Ce devait une banale soirée, mais la quelle?  J’en fais tellement. Mais en même temps, je m’en fous. Je suis là pour parler de moi. Mais j’ai pas l’habitude étant donné qu’avant, d’autres le faisaient à ma place. On parlait de moi tout le temps, partout, je passais à la télé, c’était la consécration. Mais là, je sais pas, j’ai l’impression qu’on m’oublie. Je le prends pas mal, au contraire ! Et puis le plus important au fond, c’est que moi, je ne les oublie pas les gens, je continue à être partout, tout le temps, comme avant. Je suis un ami fidèle mais sans la partie ‘ami’. Enfin bref, je sais très bien où vous trouver, j’y suis aussi. À très vite. Le Sida »

Le Sida en a eu marre, marre d’être négligé. Alors il a décidé de faire parler de lui, de montrer qu’il est présent, partout, qu’il ne doit pas être pris à la légère, qu’il peut faire basculer une vie à cause d’un oubli trop souvent volontaire. Il s’adresse directement à nous, pour resensibiliser les jeunes qui se protègent de moins en moins.

Il sait où nous trouver et c’est d’abord sur les réseaux sociaux qu’il a décidé d’annoncer son coming-out. Présent depuis le 1er juin sur Instagram, Linkedin, Facebook, Twitter, il envoie des messages à ses abonnés pour intervenir dans les conversations. Des profils Grindr et Tinder ont également été créés. Ce sont les étudiants de l’ISEG qui les alimentent, afin de tomber sur lui par hasard, comme dans la vraie vie.

AIDES nous a donc annoncé le 8 juin qu’elle était à l’origine de ces faux comptes, du spot diffusé sur Youtube et à la radio. Une campagne internet qui a l’air de fonctionner puisqu’il se moque de nous.

Pour rappel, le virus du Sida c’est :

– 35 ans d’existence
35 millions de victimes
6000 nouvelles personnes affectées chaque année en France
150 000 porteurs en France dont 30 000 l’ignorant.

Nous sommes invités à nous mobiliser et à le « faire taire » sur aides.org grâce à une pétition de Pénélope Bagieu.

dans-ta-pub-sida-aides-gaspard-proust-je-suis-la

[mc4wp_form]