Le développement d’Internet et des réseaux sociaux a offert à la tendance du bashing un tout nouveau terrain de jeu, en permettant à beaucoup plus de monde d’y participer.


Le bashing est un procédé utilisé à la base pour dénigrer un sujet, se défouler sur quelque chose. Mais avec les différents évènements de l’histoire et les rivalités internationales, le bashing est lentement devenu un moyen de se réunir pour se moquer d’une communauté, et principalement des français !

Il existe une multitude d’exemple qui pourrait caractériser le French Bashing, notamment depuis ces dernières années où les choses se sont de plus en plus « envenimées ». En effet, avant l’essor des réseaux sociaux, le French Bashing était à caractère taquin et était beaucoup plus perçu comme un trait d’humour plutôt qu’une vraie insulte. Mais depuis quelques temps, le contenu a bien changé et les critiques sont plus sévère à l’égard des français.

Un bashing mérité ?

De mon point de vue, il y a (presque) toujours une part de vérité dans le bashing. D’un autre coté, le problème que l’on rencontre avec l’expansion des réseaux sociaux et la « banalisation » de cette pratique, c’est que n’importe qui peut devenir un véritable basher sur internet, mais seul les véritables leaders d’opinions ont le pouvoir de « basher à grande échelle », et susciter des réactions.

Nous l’avons remarqué en début d’année 2014 avec les nombreux articles qui s’adonnait à cette pratique outre-atlantique et outre-manche, car il faut le dire, le french bashing est principalement anglo-saxon. L’article qui me vient en tête était celui de Lucy Mangan qui nous racontait que le litre de lait était à 6euros en France et que les mails professionnels étaient interdis à partir de 18H…

Le French Bashing sur le web, énervant ou marrant ?

C’est en trainant sur 9gag et surtout en lisant les commentaires que je me suis rendu compte que le French Bashing était omniprésent sur internet. Comme je vous le disait plus haut, avec ce type de plateforme, n’importe qui peut adopter le bashing et ça de manière anonyme, ce qui a pour résultat de démocratiser cette pratique à l’international.

Le bashing sur internet ressasse souvent les mêmes choses (surrender, etc…) qui peuvent s’avérer assez énervant à lire (pour ma part). N’hésitez pas à laisser un commentaire dans l’article si le French Bashing sur internet vous agace ou au contraire, vous amuse.

Le French Bashing dans la publicité.

Dans une publicité pour sa nouvelle voiture électrique, Cadillac met en scène Neal McDonough se demandant au bord de sa luxueuse piscine pourquoi les Américains travaillent si dur alors que d’autres (les Français) ont le temps de se prélasser à la terrasse d’un café avant de rentrer chez eux et prennent des vacances durant tout le mois d’août.

On pourrait se dire que cette publicité est révoltante pour nous français, mais finalement on se réjouit quand on sait que la marque s’est tiré une balle dans le pied. En effet, la publicité vante le faite de travailler dur pour pouvoir profiter de biens matériels. Mais les Américains n’ont pas aimé ce concept, car la majorité d’entre eux travaillent dure pour payer des études à leurs enfants ou encore une assurance santé. Pas une Cadillac a 60 000 euros.

[mc4wp_form]