En Afrique du Sud, la célèbre agence Ogilvy signe une opération d’ambient encore jamais vue dans un restaurant.

La chaîne de fast-food KFC a repéré des artistes locaux et, grâce à une technologie bien pensée, a incorporé leurs morceaux dans les tables du restaurant.

Le cheminement des idées pour Ogilvy a été cartésien : tout d’abord, il faut convaincre les clients de consommer dans les locaux du restaurant. Mais comment ? Ogilvy réfléchit méthodiquement et trouve que c’est la musique qui réunit le plus de personnes susceptibles de manger KFC. Une cible jeune, qui a envie de tout faire sauf de mourir vieille. Une piste facilement négociable d’autant plus que l’opération se déroule en Afrique du Sud où la musique, dans son terme général, est légion. Ogilvy constate que peu de talents peuvent avoir accès au monde professionnel, compte tenu de la difficulté du secteur. Nos confrères de l’hémisphère sud vont alors dénicher plusieurs artistes locaux et méconnus comme 2leeStarks ou Lebo Lukewarm pour signer un contrat avec KFC et se retrouver dans leur restaurant.

Très bien, mais en diffusant leurs titres dans les enceintes du restaurant ? Alors que personne ne va les shazamer ou même les écouter ? Ogilvy joue une fois de plus sur l’interaction avec le consommateur en le faisant participer à l’opération. On ne le dira jamais assez, si les personnes ciblées interviennent dans une opération de communication, celle-ci aura beaucoup plus d’impact. Bref, pour la suite de l’histoire de l’idée, Ogilvy doit trouver un moyen d’animer son lieu d’attaque. C’est en un claquement de doigt que l’agence s’est vue innover en termes de moyens technologiques pour permettre aux clients d’écouter les artistes depuis leur table de restaurant. Bon là, il fallait avoir l’idée : incorporer les morceaux de musique dans la table, développer l’application KFC Sound Bite pour les lire et avoir des informations sur les artistes pour enfin poser les coudes sur le dispositif qui va transmettre le son dans l’avant-bras jusque dans les mains. C’est plutôt ingénieux. De plus, la table est entièrement tactile avec un design propre à chaque musicien.

EST-CE CRÉDIBLE ?

Bien sûr le retour de cette opération est positif, ce qui a permis aux clients de consommer de la musique locale et… du KFC. Le nombre de personnes en restaurant a augmenté et les artistes sont ravis de cette collaboration. Une idée vraiment fun à laquelle on adhère totalement. Ogilvy a pris en compte tous les paramètres et éléments de communication géographiques, culturels, sociologiques et technologiques auxquels la problématique devait répondre.

KFC Sound Bites

dans-ta-pub-kfc-fast-food-south-africa-music-ogilvy

[mc4wp_form]