Si il y a bien une chose dans le job de freelance qui peut être fastidieux, c’est sans aucun doute la promotion de son travail.

Que vous soyez freelance depuis longtemps ou que vous souhaitez vous lancer, savoir se vendre est certainement la notion la plus importante. Le travail qu’on vous demande de fournir demande beaucoup de temps et vous pompe toute votre créativité. Vous n’avez pas l’occasion de consacrer de l’importance à la promotion de votre activité, et pourtant il faut le faire. Car oui, bien promouvoir son talent vous permettrait de trouver de nouveaux clients et de rayonner dans votre domaine.

À travers cet article, nous allons découvrir quelques clefs pour promouvoir efficacement son travail lorsqu’on a peu de temps (et qu’on est très fatigué).

Créer un projet personnel

Présenter ce que vous faites pour vos clients sur un joli portfolio, c’est bien sympa. Mais pour convaincre et séduire de futurs clients, il va falloir leur montrer que vous avez une âme. Lancez vous dans un projet personnel, montrez l’artiste et le créatif que vous êtes en usant de vos talents sur Photoshop, Illustrator ou même Word. Vous pouvez écrire une nouvelle, créer une illustration, une vidéo ou encore imaginer un branding fictif pour une marque que vous avez inventé. L’avantage d’un projet personnel est qu’il n’y a pas de client pour vous demander de faire des modifications. Vous pouvez alors vous défouler et montrer de quoi vous êtes capable.

Le but de ce point : montrer au monde de quoi vous êtes capable.

Créer sa propre marque

Ce n’est pas parce que vous travaillez seul, de chez vous, dans votre lit, que vous ne devez pas imaginer un univers autour de votre travail. Si vous évoluez dans le milieu de la pub, vous aurez sans doute entendu parler de ces teams créas qui ont su se vendre (Les revenants, On en parle après, etc…) et gagner en notoriété en imaginant un univers autour de leur travail. Comme pour les grandes marques, il faut pouvoir créer une identité propre qui permettra de vous distinguer et de vous identifier.

Le but de ce point : ne plus travailler en son nom mais au nom de sa marque. Il sera plus facile pour vos futurs clients et aux internautes de vous suivre et d’apprécier votre talent.

Investir les réseaux sociaux

Après avoir créé votre identité, il ne faut pas qu’elle reste cloitré dans votre portfolio. Il va falloir la montrer et créer un discours sur les réseaux sociaux. Pour cela, rien de bien compliqué : une page Facebook, un Twitter et un compte Pinterest.
Ensuite, le plus difficile sera d’alimenter tout ça QUOTIDIENNEMENT (et j’insiste sur le quotidiennement). Le meilleur moyen de réussir est de s’organiser en créant une ligne éditoriale et un planning de publication.

Le but de ce point : diffuser, faire découvrir sa marque et son travail.

Créer un blog

Un portfolio c’est bien. Mais si personne ne va dessus, il ne sert à rien. Ici, c’est surtout un exemple dont je vais vous parler car il est parfait pour illustrer ce point. Jonathan Menet, un webdesigner freelance, a créé un blog (John’s Graphisme) en parallèle de son portfolio. Ses articles traitent des informations variées mais qui touchent toutes à son domaine d’activité : le webdesign. Vous l’aurez compris, ça lui permet d’acquérir une notoriété non négligeable et de mettre en avant son portfolio. Les potentiels clients qui cherchent un webdesigner seront plus enclin à démarcher quelqu’un comme lui plutôt que quelqu’un d’invisible.
De plus, son blog lui permet d’alimenter sa page Facebook (10 500 fans) et son compte Twitter (9000 followers). Alors, vous attendez quoi pour créer le votre ? Pour vous donner quelques pistes : vous pouvez écrire et partager des conseils, des astuces, des tutoriels, des actus, etc.

Le but de ce point : mettre en avant son portfolio en écrivant des articles sur son domaine d’activité.

La règle des 4P

Si vous avez fait un peu de marketing dans vos études, vous savez ce qu’est la règle des 4P. Pour ceux qui ne savent pas, un petit rappel :

La règle des 4P est un marketing mix qui permet d’identifier son activité en 4 points : Produit, Prix, Place, Promotion. C’est une règle de base pour n’importe quelle structure qui veut lancer son business.

Produit :

Il va falloir commencer par identifier votre produit (ou plutôt vos services ici). Pour ça, il faut donner un nom précis à ce que vous faites. Ne dites pas que vous faites du graphisme ou du travail créatif mais plutôt que vous créez des logos, des sites web, des flyers, des affiches, etc. Focalisez vous sur ce que vous faites vraiment et mettez en avant vos atouts en nommant correctement les choses. Il est important pour vos futurs clients de savoir exactement ce que vous faites.

Prix :

Pour le prix, commencez par vous renseigner sur les préstations de vos concurrents. Si vous commencez, je vous conseille de fixer des prix compétitifs avant de vous faire un nom dans le milieu. On ne va pas se le cacher, c’est souvent le prix qui prime pour un client. N’hésitez pas à faire quelques sacrifices aux débuts. Attention cependant, vous n’êtes pas là pour travailler gratuitement. Et encore moins pour faire des retours gratuits. J’entend par la : lorsque vous avez bouclé un contrat avec un client, fixez un nombre de retours gratuits qu’il pourra vous faire. Au delà de ce chiffre, votre client devra mettre la main à la poche pour faire des modifications.

N’hésitez pas à augmenter vos prix lorsque vous travaillez déjà sur plusieurs projets et que vous vous sentez débordé. Si la personne accepte tant mieux, vous aurez un projet avec un gain plus conséquent. Si elle refuse tant pis, vous avez tous les autres projets à faire. Vous pouvez aussi adapter vos prix selon la demande d’un client et la compléxité du travail à fournir.

Place :

Ce sera toutes les structures dans lesquelles vos (futurs) clients pourront voir votre travail. Réseaux sociaux, blog, portfolio et même un point physique si vous avez des locaux.

Promotion :

C’est le point que nous avons abordé dans cet article. Voici quelques outils (en plus de ceux en début d’article) pour vous aider à promouvoir votre travail : des stickers, des flyers à déposer dans des agences, un PDF à télécharger pour vous présenter vous et votre travail, campagne pro-active a destination de clients qui vous plaisent, etc.

Conclusion :

Avec ces quelques bases, vous serez normalement en mesure de réussir à promouvoir de façon efficace votre travail. N’oubliez pas que ces points abordés ne sont que des conseils et que le reste, ce sera à votre talent de le faire !

PS : si vous êtes étudiant, vous pouvez aussi partager vos créations sur la Galerie Étudiante de Dans Ta Pub !

dans-ta-pub-freelance-promouvoir-travail-publicité-webdesign