En Angleterre, 40% des violences conjugales sont faites sur les hommes. Même si on parle plus des femmes battues, la violence reste de la violence.

On peut s’en douter imaginer qu’une femme qui se fait agresser dans un endroit public sera secourue par les passants (bien que certains événements récents prouvent le contraire, cf. l’agression dans le métro de Lille par exemple). Cependant, en est-il de même pour un homme violenté par une femme ?

L’association « ManKind Initiative » répond à la question grâce à une expérience sociale réalisée en caméra cachée dans un parc londonien. Dans un premier temps, un couple se dispute et l’homme devient violent : la jeune femme est aidée par les gens aux alentours qui demandent à son compagnon d’arrêter. Dans la deuxième partie de la vidéo, c’est la femme qui brutalise son conjoint. Le résultat est assez triste mais prévisible : un homme battu publiquement par une femme inspire les rires et la moquerie d’autrui.

Certains diront évidemment qu’un homme est biologiquement et naturellement plus fort qu’une femme, ce pourquoi la vidéo peut être tournée en dérision. Cependant, l’homme se laisse clairement faire, et c’est le cas pour la majorité des hommes battus, non pas par manque de force, mais par amour ou par peur. De fait, l’association à l’origine de la vidéo a créé une véritable plateforme de soutien pour mettre fin au tabou concernant les victimes masculins des violences conjugales. Ils déclarent en effet recevoir environ 1500 appels chaque année concernant tous types d’abus (sexuels, psychologiques, physiques, etc.). En France, 25 hommes contre 121 femmes sont morts brutalisées par leurs conjoints en 2013.