À l’école, nous avons tous déjà subi un cas d’harcèlement, qu’il soit physique, moral, ou même sur internet pour les dernières générations.

L’harcèlement à l’école est un fléau qui a toujours fait beaucoup de dégâts. En effet, les enfants, parfois cruels, ne se rendent pas compte de l’importance de certains gestes ou mots à un âge où la confiance et la construction de soi est essentiel. Et à l’heure d’internet, les points de frictions sont de plus en plus nombreux.

Pour sensibiliser à ce danger et montrer au monde que Burger King prête une attention particulière à ce combat, la marque a imaginée une opération en collaboration avec l’association NoBully.

La fausse caméra cachée nous montre des jeunes acteurs mimant une scène d’harcèlement. Les clients sont donc filmés à leur insu pour voir s’ils interviennent. Et effectivement, seulement 12% d’entre eux sont intervenus pour venir en aide à l’harcelé. Pourtant, lorsque c’est le Whopper qui est maltraité, c’est plus de 95% des clients qui sont intervenus.

Une idée intelligente et maligne qui projète Burger King dans une nouvelle forme de communication, loin de ce qu’on a l’habitude de voir.