Mattel subit depuis quelques années des reproches à l’égard de sa poupée Barbie. Dans le but de contrer cette critique, la marque décide de s’adresser aux enfants.

La femme qui fait le plus polémique n’est pas Miley Cyrus, c’est Barbie. La blonde qui a fêté ses 50 ans (et qui en paraît toujours 25, merci l’anti-rides ?) souffre toujours auprès des parents d’une mauvaise image. Artificiel, superficiel, consumériste, fashion victim, irréaliste, femme objet… On peut lui mettre sur le dos au moins autant de défauts qu’elle a de petits hauts. Même si elle reste très appréciée par les fillettes, Mattel n’affiche plus de bénéfices sur talons hauts (la source ici). Mattel a donc mis en place le BarbieProject.

Le concept

Le BarbieProject est ici pour redorer les cheveux et l’image de Barbie.
Le principe : Jamais une poupée n’a fait autant parler d’elle, en bien ou en mal. Alors pour se faire une idée de ce que provoque réellement Barbie, allons sur le terrain filmer ce qui s’y passe. À la sauce documentaire, Mattel interviewent des parents, filment les enfants en train de jouer, et montrent comme tout le monde est heureux. Papa et maman voient leurs enfants s’épanouir, et les enfants élaborent milles scénarios à l’aide de leur blonde préférés et développent leur imagination. Donc merci Mattel. Univers tout rose, petite musique entraînante style « UneMerveilleuseJournéeQuiCommence », caméra au poing, c’est intime, joyeux et frais, enfantin et remplie de mignonnerie. « Pas de scripts, pas de répétitions, 2 documentaristes, 1 sociologue. De vrais enfants, de vrais parents, leurs histoires. Ne disons pas comment jouer à Barbie, laissons-les nous montrer. »
Très bien. Oui, mais…

L’avis du rédacteur

Avant de commencer cette partie, allez regarder la vidéo plus bas si ce n’est déjà fait, pour vous faire votre propre avis. Car ce qui va suivre est uniquement l’opinion, subjective, du rédacteur (qui est d’ailleurs ouvert, donc n’hésitez pas à réagir en commentaire).

Je ne vais pas disserter sur « Est-ce que Barbie applique du fond de teint aux cerveaux des enfants ou est-elle leur meilleure coach au développement personnel ? » ou lancer une réflexion sur le marketing genré, des gens bien plus compétents s’en sont chargés. Ce qui nous intéresse, c’est comment Mattel essaye de règler son problème grâce à la communication. Eh bien en nous prenant pour des gens aussi bêtes que leurs poupées.

Ce que je leur reproche : Leur vidéo est aussi crédible que les micros-trottoir. Vrais enfants, vrais parents, certes. Mais vrai montage vidéo aussi. On fait dire ce qu’on veut à une vidéo, à une image. C’est absurde de faire croire que tout le monde est heureux en montrant 4 familles satisfaites. Et personne n’allait cracher sur Barbie devant les caméras de Mattel. Donc déjà, à mes yeux, tous les propos exposés n’ont aucune valeur.
« Ne disons pas comment jouer, laissons-les nous montrer ». Ah. Ben..Heuresement non ? Barbie impose déjà tellement un univers limité que ça leur paraît incroyable de laisser jouer sans instructions des enfants ?
Puis ils nous montrent que Barbie engendre des scénarios de foufou. Mais à 5 ans, que tu ais une Barbie ou un autre jouet, ou 3 bouchons de liège, tu peux faire durer une histoire plusieurs heures avec ce que tu as entre les mains. La vidéo ne démontre pas que grâce à Barbie, l’imagination est développée, elle ne fait que montrer qu’un enfant a de l’imagination.

Le BarbieProject est relayé par 8 blogs influents de maman. Je me rends donc sur 1 de ceux-ci pour voir comment c’est traité. Et sur ce blog par exemple, on peut lire pourquoi cette maman s’est investie dans ce projet.«We are to watch and engage with our child during play, challenge our own stereotypes, and get to know our child better by discovering more about the stories they create while at play » Donc, tu as attendu le BarbieProject pour t’intéresser à comment ton enfant joue, crée, pour le connaître ?

Bref. Pour moi, Mattel, qui a honnêtement exposé le fait que la poupée ne plaise pas à tous, n’apporte pas la bonne réponse, car elle nous prends pour des idiots et il n’y a pas de valeur ajoutée créative.

Une vidéo fausse et sans créativité. Un peu comme Barbie non ?

dans-ta-pub-barbie-project-mattel