Les ghosts les plus viraux sur les réseaux sociaux sont souvent l’oeuvres d’étudiants talentueux. Mais comment font-ils pour que leur réalisation cartonne ?

Un ghost est une publicité qui n’a pas été réalisée par la marque elle-même. En quelque sorte, c’est une idée que l’on a trouvé, qui est généralement plutôt efficace et que l’on décide de réaliser en apposant le logo d’une marque. Une « fausse » publicité donc.

Elles sont généralement très appréciées sur les réseaux sociaux car elles sont créatives, disruptives et souvent humoristiques. Du contenu qui n’a pas de mal à trouver son public.

Si vous avez envie de réaliser un ghost pour votre book ou tout simplement par amour de la créativité, lisez ces quelques conseils avant de vous lancer :

1. Tu commenceras par avoir une bonne idée

Même si ce premier point peut paraître (trop ?) évident, il n’en reste pas moins le plus important. Un ghost « n’appartenant » pas à un client, la barrière de la créativité disparait pour donner un peu plus de liberté à son imagination. Plus la peine de respecter la stratégie de marque d’un client, on fait un ghost pour jouer avec la marque et partager un message créatif.

10 Les Chatons d'Or - Mention Print Libre - Alexandre Perderau (2)

2. Par le partage tu jureras

Une publicité n’est rien si elle n’est pas vue, et ça marche aussi pour un ghost. Cet article se centre principalement sur les ghosts publiés sur les réseaux sociaux, le partage est donc de rigueur. Pour cela, n’hésitez pas à partager votre création sur divers groupes Facebook dédiés à la créativité et aux pages d’actus pub (comme la notre). Le but est d’essayer de la rendre visible sur le plus de réseaux possible. L’idée et la qualité de votre travail fera ensuite le reste.

3 Les Chatons d'Or - Prix du public - Alexandre Tissier (2)

3. Tu trouveras une « raison d’être » à ta création

Ce qui marche généralement le mieux sur les réseaux sociaux en terme de ghost, ce sont les créations à caractère « humanitaire ». Les créations qui ont pour but de sensibiliser.
Les internautes sont sensibles à ce type de message, que ce soit la pauvreté, les mal logés ou encore la faim dans le monde, ce sont les sujets de sensibilisation qui marchent le mieux sur les réseaux sociaux. N’hésitez donc pas à militer pour une cause lorsque vous voulez créer un ghost.

dans-ta-pub-conseil-ghost-publicité-astuces-3

4. Tu publieras ton ghost au meilleur des moments

Généralement, un bon ghost est une création qui a su être partagé au bon moment. Que ce soit lors d’un évènement sportif ou un discours politique, la réactivité est le maitre mot. Poster un bon ghost à ce moment permet de saisir la ferveur des internautes pour un évènement donné. Bien entendu, si l’idée est bonne, cela marchera. Si elle l’est moins, cela marchera moins bien.

dans-ta-pub-conseil-ghost-publicité-astuces-2

5. Parce qu’une image vaut milles mots

Une bonne publicité (et donc, par défaut, un bon ghost) est généralement pauvre en mots, mais riche en idées. Pensez « Less Is More » lorsque vous réalisez votre création, l’idée doit parler d’elle même. Si elle est assez percutante, elle n’aura même pas besoin d’accroche ! Une règle de base de la publicité mais qu’il est toujours bon de rappeler, surtout pour les ghosts.

dans-ta-pub-conseil-ghost-publicité-astuces-1

6. Le temps de peaufiner ton idée tu prendras

La précipitation peut être un facteur très négatif lorsqu’il s’agit de la réalisation d’une idée. N’hésitez pas à prendre (beaucoup) de temps pour que celle-ci soit parfaite. La vie de votre ghost en dépend.

4 Les Chatons d'Or - Prix Craft - Maxime Merchez (2)

Si vous avez d’autres conseils pour réussir un bon ghost, n’hésitez pas à les partager en commentaire. Je vous invite également à lire l’article sur les ghosts sur le blog du Publigeekaire qui est très complet sur le sujet.

[mc4wp_form]